Une simple idée, c’est tout ce qu’il fallait pour créer Chosen. Les organisateurs, Juan Carlos Perez de Deluxe Sporthorses, Damien Haelterman du Haras de Laubry et Waël Ezzedine, ont eu l’idée d’organiser une vente aux enchères où seuls les meilleurs chevaux passent sous le marteau digital. “Une fois que nous avons décidé exactement ce que nous voulions faire, tout est allé relativement vite”, disent-ils.

“L’idée est née il y a deux mois, lorsque, à cause du confinement, aucun concours pouvait avoir lieu.  Nous voulions faire notre part afin de soutenir le sport”, continuent-ils. “Nous avons décidé mercredi qu’il y aurait une vente aux enchères et le dimanche nous avons eu notre première réunion, donc notre idée a pris forme assez rapidement”, ajoutent-ils.

“Mettre en place ce projet ensemble était une décision logique puisque nous travaillons ensemble depuis plus de dix ans”, déclare Carlos Perez. “Nous avons quelques chevaux ensemble et avons décidé de réunir les meilleurs exemplaires de nos écuries dans cette vente aux enchères. Notre objectif était d’organiser une vente aux enchères avec les meilleurs chevaux. Nous sommes donc convaincus qu’il y a plusieurs talents de Grand Prix parmi les chevaux que nous avons sélectionnés. Nos “Chosen talents” sont chacun unique à leur manière : certains ont juste quatre ans et sont un peu verts, mais il y a aussi un cheval de 9 ans avec 1m40 d’expérience dans notre sélection. Je suis donc convaincu que nous pouvons offrir un cheval parfait pour chaque cavalier”, poursuit-il.

” Notre objectif principal était d’apporter de la qualité “, ajoute Wael Ezzedine. “Tous nos Chosen Talents ont été sélectionnés sur la base de leurs qualités. Nous avons choisi des chevaux fins avec une bonne attitude, la bonne quantité de sang et une puissance suffisante… Ils ne conviennent pas seulement aux cavaliers professionnels, même les cavaliers moins expérimentés pourront sûrement trouver un cheval adéquat car ils sont tous assez faciles à monter. Je pense personnellement que la mentalité d’un cheval est très importante. Un cheval peut être le meilleur cheval du monde, s’il ne veut pas sauter, vous finirez par avoir un problème. Je suis fermement convaincu que ce ne sera pas le cas avec nos chevaux : ils aiment tous sauter, ils travailler avec le cavalier et ils aiment le sport tout autant que nous”.

“Nous n’avons en effet pas tenu compte du nombre de chevaux”, déclare Haelterman. “Notre principal objectif était de mettre aux enchères de bons chevaux talentueux. Tous sont des chevaux que nous aimons avoir dans notre écurie. Nous voulions peut-être les garder nous-mêmes mais avec ce projet, nous n’avions pas d’autre choix (rit). Je pense qu’un bon cheval est un cheval où son cavalier ne doit pas s’inquiéter de monter en piste ou de franchir une certaine hauteur. Je suis convaincu que tous nos chevaux ont cette qualité et que les talents que nous avons choisis rendront leurs futurs cavaliers très heureux”.

Tous les trois sont d’accord : “Choisir un cheval ? C’est tout simplement impossible pour nous. Ce sont tous des chevaux très gentils et faciles et nous sommes impatients de les voir avec leurs nouveaux cavaliers”.